Comment gérer l’échec pour réussir?

Cela n’arrive pas qu’aux autres. À un moment où un autre de votre vie, vous connaîtrez des revers. Ce qui fait toute la différence, c’est la manière dont vous gérez ces défaites.

Êtes-vous du genre à vite lâcher prise ? Face aux obstacles, vous avez l’habitude de cocher la case de l’abdication ?

Laissez-moi vous dire qu’il existe une bien meilleure solution. Dans cet article, je  vous explique comment utiliser vos échecs comme un levier stratégique pour réussir.

Comprendre que l’échec est une étape vers la réussite

Je suis convaincue que nous sanctionnons trop lourdement l’échec. Je pense, par exemple, à notre système éducatif qui a tendance à laisser les élèves en situation d’échec sur le bord du chemin. Pourtant, plusieurs exemples  indiquent que l’échec contribue au succès.

Prenons l’exemple des bébés. Lorsqu’ils commencent l’apprentissage de la marche, ils échouent un nombre incalculable de fois. Cependant, en cumulant ces échecs, ils finissent par effectuer leurs premières escapades en solitaire.

Nelson Mandela disait :  “Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends.”

Oprah Winfrey ne le démentira pas. Pour elle aussi, le succès s’obtient en acceptant et en surmontant les échecs. «Oublie les conséquences de l’échec. L’échec est un passage transitoire qui te prépare pour ton prochain succès.» cite-t-elle.

Lorsque vous comprenez que les échecs ne représentent pas la fin, lorsque vous vous persuadez qu’il ne s’agit que d’une étape de votre courbe de succès, alors plus rien ne peut vous empêcher de réussir.

Comment transformer vos échecs en réussite?

Comme nous venons de le voir, pour utiliser vos échecs comme levier de réussite, vous devez d’abord les accepter. Après l’étape d’acceptation, vous devez cultiver l’optimisme. C’est cela qui vous permettra d’avancer.

L’optimisme et la persévérance, les principales clés de la réussite après un échec

Vous savez, avant que Thomas Edison n’invente une ampoule qui fonctionne, il a dû échouer des centaines si ce n’est des milliers de fois. Pour lui, chaque échec représente une mauvaise solution à éliminer pour atteindre son objectif.

Eh oui, il l’a fait, car chaque échec qu’il a essuyé l’a rapproché de son but. C’est de la même manière que vous devez aborder l’échec.

Winston Churchill l’a si bien compris lorsqu’il affirme que «Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme».

Apprenez de vos erreurs et gardez confiance en vous

Il est important de souligner que vous devez apprendre de vos échecs pour pouvoir vous rapprocher de la réussite.

Cette citation attribuée à Albert Einstein explique bien le concept : «La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent».

Dans l’exemple de Thomas Edison, remarquez qu’il procédait par élimination. Jamais il ne reprenait ses expériences de la même manière. Il changeait chaque fois un paramètre. Pour atteindre la réussite, vous devez faire pareil.

Gardez confiance en vous. Ce n’est pas parce que quelqu’un a échoué mille fois avant de réussir que ce sera forcément le cas pour vous. Débarrassez-vous de vos pensées négatives et entourez-vous de personnes positives.

Reposez-vous sur les autres pour surmonter vos échecs et réussir

Engagez-vous publiquement auprès de votre famille ou de vos collègues. Dites-leur que vous réussirez vaille que vaille. Ce type d’engagement vous motive davantage et vous évite de baisser les bras.

Cependant, rassurez-vous d’avancer, non pas selon le désir des autres, mais selon vos objectifs personnels. Dans des moments où la capitulation semble vouloir prendre le dessus, vous pouvez solliciter un coaching.

Ensemble, nous transformerons vos échecs en réussite en identifiant les réelles causes de vos défaites  et à redéfinissant vos objectifs. 

N’hésitez pas à me contacter.

Cette thématique vous intéresse ? 

Inscrivez-vous à notre wokshop “Gérer l’échec pour réussir” le jeudi 22 avril à 19h30 : https://www.weezevent.com/workshop-gerez-l-echec-pour-reussir

Autres articles qui peuvent vous intéresser :

Comment réagissez-vous face à l’échec ?

Je veux recevoir les informations d'Open yourself

Merci !